Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 18:25
MOF 2015 Chocolatiers Confiseurs

Coup de théâtre, à Yssingeaux, au concours du Meilleur ouvrier de France chocolatiers confiseurs 17 Février 2015

On se pressait en fin d'après-midi pour découvrir les réalisations des candidats. "Il n'y aura pas d'élu ce soir !". Le résultat du concours du Meilleur ouvrier de France chocolatiers confiseurs est tombé comme un couperet lundi soir à Yssingeaux de la bouche de François Castagné, président des MOF chocolatiers confiseurs. 

Dans la salle, en rang serré, les neuf candidats, alignent des visages graves, les larmes aux yeux ; tous accusent le coup tant bien que mal : la déception pour tous, jusqu'à l'effondrement pour certains.

Dans le public, l'étonnement laisse place au silence, la stupeur se lit sur le visage des proches. Pourtant l'attente des résultats aurait pu mettre la puce à l'oreille, tant elle était longue. Un peu plus tôt, en laissant traîner une oreille du côté d'André Rosset, Meilleur ouvrier de France aujourd'hui consultant, on se doutait que ce n'était pas ça. "Je reste sur ma faim ; il y a beaucoup de moulages, ce n'est pas compliqué à réaliser. Il y a des concours qui n'ont pas ce niveau d'exigence où les pièces paraissent plus sophistiquées, plus travaillées". C'est la première fois dans l'histoire de ce concours qu'aucun candidat ne décroche le fameux col bleu, blanc, rouge. Et ça arrive à Yssingeaux, à l'Ecole nationale de pâtisserie où les sélections avaient permis de départager les candidats l'an dernier.

Voilà deux ans qu'ils préparaient ce moment, parfois plus : certains candidats le repassaient pour la troisième ou quatrième fois. Devenir Meilleur ouvrier de France, c'est d'abord relever un défi personnel, une histoire entre soi et soi. C'est aussi décrocher la reconnaissance de ses pairs. C'est enfin détenir le Sésame qui ouvrira la porte des cabinets de consultants pour les grands groupes de l'industrie agro-alimentaire ou encore celle des palaces, en France comme à l'étranger, ou qui décidera la banque à vous suivre pour monter votre affaire… Rien de surprenant alors à ce qu'une partie des candidats travaillent au Canada, au Japon ou encore à Las Vegas… On imagine sans peine ce que le titre de Meilleur ouvrier de France peut apporter au business et à une carrière dans ces pays-là.

Mais "ce n'était pas des guerriers" lâche André Rosset, Meilleur ouvrier de France en 1993. Certains candidats ont craqué tant la pression est forte. 

"LES BASES N'ETAIENT PAS LA" "Le MOF est un concours d'excellence, si elle n'est pas atteinte par les candidats, il n'y a pas de MOF" soulignait Francis Boucher. Avec son frère André, il sait de quoi il parle. Ce sont les frères Boucher qui ont créé le concours en 1987. "On s'est battu pour atteindre ce niveau car lorsqu'on a démarré, il y avait plus de revendeurs de chocolat que de chocolatiers dans ce pays". Ils sont à ce jour 19 maîtres chocolatiers. Pour prétendre au titre, il faut connaître "à fond" son métier. Et cette année, ce n'était pas le cas. Technique, présentation, dégustation… Tous les candidats ont trébuché au passage de l'un des trois jurys, composé de MOF et de professionnels. "Il y a excellence quand on fait l'unanimité des jurys" confirmait l'un des présidents, Serge Granger. Depuis samedi, les candidats travaillaient sur le thème de l'onirisme ; à charge pour eux de réaliser une pièce, développer un buffet composé d'une kirielle de chocolats et confiseries en tous genres, le tout réalisé sur place. "Les bases du travail du chocolat n'étaient pas là. En dégustation par exemple, la mode veut qu'on revisite tout, qu'on transforme tout. Résultat : on part n'importe où et on se perd. Et puis, il faut aller vite, ça part dans tous les sens… A l'image de la société d'aujourd'hui" regrettait Francis Boucher avant d'ajouter : "bien sûr, notre rôle est de transmettre, mais encore faut-il qu'ils aient envie d'apprendre !"

 

Natahlie COURTIAL Article publié le 17/02/2015 à 16:34 Auteur : Rédaction L'Eveil Crédits photos : L'Eveil

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier PILON - dans DOCUMENTAIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Didier PILON
  • : Pour chaque amateur ou passionnés de cuisine..
  • Contact

Texte Libre

<a title="mytaste.fr" href="http://www.mytaste.fr/" id="hr-FwOvR"><img src="http://widget.mytaste.fr/blogcounter/image?image=red_m&blog_id=FwOvR" alt="mytaste.fr" border="0" /></a><script type="text/javascript"><!--
var hr_currentTime = new Date();var hr_timestamp = Date.parse(hr_currentTime.getMonth() + 1 + "/" + hr_currentTime.getDate() + "/" + hr_currentTime.getFullYear()) / 1000;document.write('<scr'+'ipt type="text/javascript" src="http://widget.mytaste.fr/blogcounter.js?blog_id=FwOvR&timestamp=' + hr_timestamp +'"></scr'+'ipt>');
// --></script>

Recherche