Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 08:58

chateauLe château de Fléchères à Fareins a servi de décor au film d'Olivier Marchal, pour une nuit entière de tournage. Sur les lieux fréquentés par les anciens gangsters un fameux soir

 

Deux cents figurants en tenues de soirée sur le parvis, dans les salons dorés. Vingt-cinq voitures de collection dans la cour. Le tout baigné dans le halo d'une énorme bulle de lumière. Lundi dernier, l'équipe d'Olivier Marchal a sorti le grand jeu, pour une nuit entière de tournage.

En choisissant le château de Fléchères, à Fareins, le cinéaste ne s'est pas seulement accordé le cadre éclatant d'une bâtisse du XVIIe siècle, classée au rang de monument. Il a choisi un lieu qui a réellement compté dans l'histoire  du gang des Lyon nais. En 1972,

 

Joh anny Chavel, dit Grosleventhal Jeannot, ava it voulu acheter le château, histoire de montrer à la face du monde que le fils d'agriculteurs du Beaujolais devenait un riche notable.

Après une série de braquages retentissants, dont ceux des postes de Chambéry et Strasbourg, il avait porté quelques valises de billets en Suisse pour acquérir la somptueuse demeure. Et, pour mieux affirmer sa revanche sociale, il avait sollicité le grand chef étoilé Paul Bocuse à l'occasion d'une inauguration en grandes pompes.

« Les gens venaient de tous les milieux, un mélange sans barrière, détonant », se souvient un proche du gang qui avait participé à la fête. « On était dans un coin, on ne connaissait personne », relativise un des deux anciens complices de Chavel présents ce soir-là.

Le cinéma a voulu se montrer à la hauteur des fastes de cet épisode rocambolesque. Canards en volières, cailles farcies, cochon de lait :  Philippe Brossault, sébastien Charretier et Didier Pilon, Bernard Corbignot (MOF), Hervé Roure, on puisé dans la mémoire gastronomique pour reconstituer trois buffets à se damner, poussant le détail jusque dans les couleurs « flashy » des fruits déguisés, ambassadeur, chartreuse de légumes, carré de veau en courronne, ....... Un travail colossal pendant quatre jours pour dix cuisiniers. « J'ai cherché les mets typiques de l'époque, on s'est fait plaisir », confie le patron de la Gourmandine de Villeurbanne, qui a connu bon nombre des meilleurs chefs de la région. Question cuisine interne, l'épisode de Fléchères a marqué un tournant dans l'histoire du gang des Lyonnais, comme si la folie des grandeurs annonçait les débuts des emmerdes.

Quelques mois après la fête, la vente du château s'est brutalement interrompue. Johanny Chavel disparaissait corps et âme, probablement éliminé par ses propres compagnons d'armes. Olivier Marchal a tourné les scènes qui évoquent ces tensions intestines. Encore treize jours de tournage dans la région, et l'équipe des Lyonnais ira deux jour s en Espagn e pour le clap de fin

 

 

lanvin

 

 

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier PILON - dans DOCUMENTAIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Didier PILON
  • : Pour chaque amateur ou passionnés de cuisine..
  • Contact

Texte Libre

<a title="mytaste.fr" href="http://www.mytaste.fr/" id="hr-FwOvR"><img src="http://widget.mytaste.fr/blogcounter/image?image=red_m&blog_id=FwOvR" alt="mytaste.fr" border="0" /></a><script type="text/javascript"><!--
var hr_currentTime = new Date();var hr_timestamp = Date.parse(hr_currentTime.getMonth() + 1 + "/" + hr_currentTime.getDate() + "/" + hr_currentTime.getFullYear()) / 1000;document.write('<scr'+'ipt type="text/javascript" src="http://widget.mytaste.fr/blogcounter.js?blog_id=FwOvR&timestamp=' + hr_timestamp +'"></scr'+'ipt>');
// --></script>

Recherche